Classés « terroristes », les houthis s’en prennent à l